1.Se fixer un objectif en sachant où l’on veut entraîner son interlocuteur.

2. Identifier vos messages à faire passer. L’idée est donc de pouvoir se vendre en 5 ou 6 phrases, avec un maximum de punch et d’impact en un minimum de mots. Le Post-it, comme mémo de préparation est un support minimaliste mais d’une efficacité totale. Si votre présentation déborde du Post-it, elle ne fonctionnera pas.

3. Etre clair, net et précis, sans jargon, juste l’essentiel avec des mots simples. Expliquer son métier à un enfant de 10 ans.

4. A bannir : tous les termes techniques, les acronymes, la langue de bois et le franglais, quand c’est possible.

5. Structurer votre présentation : entrée, plat, dessert. Composer une histoire fluide, une véritable bande annonce. Il est donc vital de trouver des éléments intéressants, passionnants, à raconter. Simplifier au maximum. Toujours plus court et construire trois phrases sur un laps de temps de 40 secondes. Nul besoin d’être exhaustif.

6. Utiliser des métaphores et des analogies pour rendre vivant votre discours.

7. Mettez le ton et de l’émotion, entraîner-vous à la maison, au prés de vos proches ou des interlocuteurs qui vous connaissent peu. Vous pourrez alors mesurer votre réussite face à leurs réactions.

8. N’oubliez pas de sourire, d’articuler, de contrôler votre débit de paroles, respirez, tenez-vous droit et conservez vos pieds ancrés au sol.